La mode responsable, MADE AND MORE.

La mode responsable, MADE AND MORE.

Posted in Matérialiste en désintox / Mode

Je me suis fixée l’objectif pour 2018 d’avoir un dressing éco-responsable. Je souhaite qu’il le soit à 100% bien que j’ai conscience que la perfection n’existe pas, mais j’aime toujours fixer la barre haute afin d’atteindre un minimum convenable. J’ai donc commencé par faire le tri, me débarrasser des pièces que je porte rarement, des matières qui ne me conviennent plus.

Je vends, je donne, je fais le vide.

Pour vous aider au mieux dans cette démarche, j’avais réalisé dans The Green Planner 2016, un tableau qui permet de définir votre style et vos besoins réels afin d’éviter les erreurs d’achats et l’accumulation du matériel, vous pouvez le télécharger en cliquant sur les images =

Voici quelques pistes pour avancer au mieux :

Choisir les couleurs qui vous vont le mieux,
Choisir les coupes dans lesquelles vous êtes à l’aise,
Choisir les matières qui conviennent le mieux à votre peau ou vos convictions,
Retirer les pièces qu’on pense porter un jour,
Garder les pièces intemporels, les classiques qui ne se démodent jamais d’une année à une autre…

Mes difficultés face à la mode BIO et/ou responsable :

Le style parfois trop cliché. Si pour certaines, s’habiller « BIO » signifie porter des sarouals en chanvre, des coupes ultras décalées et j’en passe, pour d’autres c’est tout à fait différent. Je ne pense pas demander la lune, mon style étant plutôt simple, classique. Et pourtant, j’ai de réelles difficultés à trouver une tenue 100% biologique et/ou éthique.

Le prix parfois trop élevé. Cela ne me dérange pas de mettre le prix quand c’est justifié et cela serait hypocrite de ma part de vouloir négocier des prix plus bas alors qu’à coté de cela, j’ai une grande facilité à acheter des choses futiles et hors de prix. Je rêve d’une mode éthique qui fixe ses prix selon les budgets de chacun afin que tout le monde profite de ce vivre mieux.

En attendant…

Je joue la carte du minimalisme, j’achète moins mais (parfois) mieux, en attendant de trouver des alternatives où je peux faire chauffer la carte bancaire pour moi (et les autres) sans culpabiliser, sans participer aux conséquences désastreuses sur le plan humain et environnementale.

Je souhaite à travers cet objectif mode responsable, développer une réflexion collective et positive, je ne veux pas de moralisation ou de jugement étant moi-même ni parfaite ni fashionista et même si je l’étais, je n’ai aucun droit à me sentir supérieure à qui que ce soit.
Je compte bien vous partager mes trouvailles et autres bons plans et avancer ensemble dans ce cheminement vers le vivre mieux.
Parfois je mettrai en avant le prix afin de proposer des solutions même pour les tous petits budgets, parfois juste la provenance pour encourager tel ou tel pays, parfois la qualité parce que mettre le prix dans une pièce qui dure 10 ans c’est bien plus rentable que des petits prix plusieurs fois par an…
La difficulté aujourd’hui étant de trouver des marques qui réunissent tous ces critères à la fois. Donc inutile de m’accabler si demain je vous partage une gamme green d’une marque fast fashion mais très accessible ou bien au contraire une marque 100% artisanale et naturelle avec un aspect associatif mais aux tarifs complètement dérisoires. Mon lectorat étant de plus en plus grand avec ses envies et moyens très différents, il est important pour moi de proposer des solutions qui conviennent à la plupart d’entre vous.

Aujourd’hui on commence avec une marque au style simple, indémodable, avec quelques détails qui font toute la différence, tout ce que j’aime : MADE AND MORE.

Ce qu’on retient en premier concernant l’éthique de la marque, c’est le besoin de TRANSPARENCE. Tout dire, tout montrer, de la fabrication à la vente, on sait où l’on va et pour qui on consomme lorsque l’on se promène sur l’e-shop juste ici. Nous sommes de véritables consommActeurs.

En scannant le code barre, vous avez l’origine de l’atelier, et l’histoire de l’article. Je ne suis pas focalisée sur l’origine du produit, je le choisis dans sa globalité : histoire, qualité, savoir-faire, éthique ou prix justifié…. Tous ces critères sont importants pour moi, certains sont prioritaires, plus ou moins, selon le contexte dans lequel je suis avant mon acte d’achat.
Je trouve ce traçage tout de même intéressant car on sent la sincérité de la marque par cette volonté.

Au coeur de ce beau projet, Stéphanie la fondatrice de MADE AND MORE, une femme de talent comme on les aime ici sur le blog (voir la catégorie ici), à la recherche du travail bien fait, par des passionnés, et de matières naturelles, un peu plus saines pour nous et notre planète.

Je vous montre maintenant quelques pièces portées, bon je ne suis pas mannequin mais je me sens bien dedans et c’est l’essentiel :

Connaissez-vous la mode responsable ? Quels sont vos objectifs responsables pour ces prochains jours ? Si la marque vous plait, si les pièces présentées vous donnent envie, n’hésitez pas à me l’écrire en commentaire, on organisera un petit concours. J’ai hâte de vous présenter plein d’autres alternatives favorables à une meilleure vie.

Naturellement, Peau Neuve.

EDIT : je viens d’apprendre par le biais d’une lectrice que la marque vient de faire faillite. Je suis désolée de vous partager pour la première fois une marque qui n’existe déjà plus.

Comments (6)

  • Bonjour,

    Je lis régulièrement ton blog, et j’y trouve toujours des infos intéressantes et qui correspondent à ma façon de voir les choses, mais je ne crois pas être encore intervenue ^^

    Je rebondis sur cet article car j’ai appris ce matin, via le blog de Victoria que la marque Made and More a été déclarée en faillite :((

    S’agissant du « fond » de ton article, la mode éthique et responsable est un vrai sujet de société qui dépassé la mode elle-même, elle parle du travail, des justes rémunérations, de la société de consommation, du besoin (créé par l’homme) de toujours vouloir plus…. vaste thème donc !
    Je « reproche » une chose à la mode responsable/green/écolo (choisir le terme qu’on veut) : la limitation aux tailles « standards » la plupart du temps. Je comprends bien qu’il faut commencer quelque part et que viser les 36-38/42-44 permet déjà de couvrir une bonne partie de la population, mais quand tu fais du 46 et +, ce qui est mon cas, vous l’aurez compris ^^, c’est plus difficile. Je comprends bien les raisons économiques à cela mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il y aurait beaucoup beaucoup de clientes intéressées, et donc de l’argent à encaisser (et à redistribuer évidemment!).
    Donc j’ai un peu de mal à trouver des pièces éthiques, et je ne parle pas du prix qui, même s’il est justifié, peut bien souvent me freiner.
    Une alternative sur laquelle je réfléchis est le fait maison : me mettre à la couture avec des tissus éthiques… mais ça va être un sacré chantier 😉

    belle journée !

    Céline
    Répondre
    • Pareil, j’aimerai savoir coudre et créer mes propres vêtements, encore faut-il du temps.

      Répondre
  • J’ai appris il y a quelques jours dans la presse que Made&More avait fait faillite… c’est tellement dommage 🙁

    Juliette
    Répondre
  • Coucou, je suis surprise que cette marque soit en faillite car dans la Nuoo box c’était la découverte du mois dernier et on a même un code promo avec. Sinon, pareil j’ai fait du tri et je réfléchit beaucoup avant de faire un nouvel achat. Et je regarde de plus en plus les matières 🙂 Bis

    Répondre
  • Zut, je viens de lire ton édit. J’ai commandé cette même jupe en bénéficiant des 10% avec NUOO… Mais tous les boutons se sont défaits… Je les ai tous recousus.

    Léa VDL
    Répondre
  • Bonjour Peau Neuve,
    je réponds un peu tard, mais je voulais à tout prix partager mon commentaire, car je me trouve exactement dans la même situation autant pour pour des convictions écologiques qu’en tant que consommactrice car j’en ai marre de la qualité des vêtements qui baisse. C’est clair que c’est un casse-tête de trouver le vêtement parfait avec tous les paramètres éthiques, écologiques et qui nous plaisent, sans compter le budget, même si je suis prête à mettre plus. Aimant beaucoup la couleur sans être sarouel, les collections bio et éthiques en sont pauvres.
    Pour l’instant, mon coup de cœur est la marque de jeans 1083 (http://www.1083.fr/) qui réunit tous les critères : fabriqué en France (1083 km entre les deux lieux français les plus éloignés) avec du coton biologique et très transparente sur son approvisionnement et la fabrication. Mon premier jean a 1 an et pour l’instant au niveau qualité rien à dire. Au niveau prix, cela reste très correct : 89€ pour un jean, c’est « plus » cher que Camaïeu et Cie (au vu de la différence de tissu, je ne trouve pas que ce soit plus cher) mais le même prix qu’un Levis, Kaporal, etc. Toutefois, il y a deux défauts : l’approvisionnement peut être long (presque 3 mois) et surtout il n’y a qu’une couleur de jean !
    Pour ces messieurs, il y a la marque The Gentle Factory (www.lagentlefactory.com) (c’est aussi pour femme, mais c’est très classique et moins fourni) mais je la trouve moins transparente et leur partenariat avec Jules et Cie me gêne (même si je comprends que c’est une façon de se faire connaître).
    Comme il est encore rare d’avoir tous les critères réunis, en premier lieu, il faut prendre des matières naturelles, car tout ce qui est viscose (celui synthétique, le plus grandement utilisé), polyester, acrylique, etc. font davantage transpirer (pour mon cas), mais surtout, au fil des lavages, des fibres de ces tissus se retrouvent dans les eaux et étant du plastique, ils ne se décomposent pas comme le coton. C’est à mon sens, un premier pas, simple, mais très important, vers des vêtements plus écolos !
    Hâte de voir tes autres découvertes !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous cherchez un produit dans la boutique? C’est par ici!

Mon panier